Les choses à savoir pour s’installer en tant qu’électricien

le

Vous souhaitez vous reconvertir dans un nouveau métier, et celui d’électricien vous tend les bras ? Avant de vous lancer, il existe quelques impératifs à respecter afin que tout se passe au mieux.

Les assurances

Dès que vous vous installez et avant de commencer le moindre chantier, il existe des polices d’assurance à souscrire, certaines obligatoires, d’autres pour rassurer vos futurs clients.

  • L’assurance décennale pour électricien : contrat à souscrire obligatoirement, elle couvre les dommages pouvant être causés par votre installation, et ce, durant 10 ans à compter de la fin du chantier.
  • L’assurance responsabilité civile professionnelle : contrat qui couvre les dommages causés par vous, ou vos collaborateurs, aux biens ou aux personnes, mais également vos retards ou défauts de conseils.

Les formations

Plusieurs formations existent de différents niveau pour pouvoir pratiquer le métier d’électricien, cependant, il est conseille d’obtenir au minimum un bac professionnel. Parmi ces formations, vous pourrez choisir :

  • Un CAP dans la préparation d’ouvrages électriques
  • Un BEP des métiers de l’électrotechnique
  • Un bac professionnel ELEEC ou un bac technologique STI2D
  • Un brevet professionnel installations et équipements électriques
  • Etc.

Les normes de sécurité

En plus des règles basiques de bon sens, il est indispensable qu’en tant qu’électricien, vous respectiez à la lettre les normes de sécurité les plus récentes. La norme en vigueur au moment d’écrire ces lignes est la norme NF C 15-100. Emise par l’Union Technique de l’électricité elle impose, par exemple :

  • L’installation obligatoire sur chaque circuit électrique de dispositifs différentiels à courant résiduels de 30mA.
  • Le regroupement de tous les réseaux de courants dans une gaine électrique GTL (gaine technique de logement).
  • Le lien depuis chaque prise de courant vers la terre, via des prises interconnectées.
  • Un nombre précis de prises par pièce, avec une localisation précise dans les pièces à risque (salle d’eau).
  • La prise en compte de la puissance des radiateurs pour le choix de la section des câbles de cuivre.
  • La fourniture d’un schéma précis de l’installation électrique.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour vous lancer, alors il ne reste plus qu’à créer votre entreprise, et à venir nous en faire part dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.